dilluns, 13 d’agost de 2012

La fleur que tu m'avais jetée.....

Us sona el títol d'aquesta entrada? si, la meravellosa Aria de l'Opera Carmen de Bizet. Em va de fàbula per introduir una sèrie de fotografies que a continuació us mostro. Les flors sempre van unides a l'amor, oi?..... Ai, quant d'amor, quant de romanticisme, quanta tragèdia també. L'amor, l'amour, the many Love..... i la flor!



La fleur que tu m'avais jetée,
Dans ma prison m'était restée.
Flétrie et séche, cette fleur
Gardait toujours sa douce odeur;

Et pendant des heures entiéres,



Sur mes yeux, fermant mes paupières,
De cette odeur je m'enivrais
Et dans la nuit je te voyais!
Je me prenais à te maudire,
À te détester, à me dire :
Pourquoi faut-il que le destin
L'ait mise là sur mon chemin?
Puis je m'accusais de blasphème,
Et je ne sentais en moi-même,
Je ne sentais qu'un seul déisr,
Un seul désir, un seul espoir:
Te revoir, ô Carmen, ou,
te revoir!


Car tu n'avais eu qu'à paraître,
Qu'a jeter un regard sur moin
Pour t'emperer de tout mon être,
Ô ma Carmen!
Et j'étais une chose à toi
Carmen, je t'aime!


CONTINUARÀ....

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada